AccueilÀ l'écranL'Opéra de Montpellier présente : Super Tamino ! (ou presque)

L’Opéra de Montpellier présente : Super Tamino ! (ou presque)

JEU VIDEO – A l’occasion de La Flûte Enchantée de Mozart donnée à l’opéra de Montpellier du 13 au 19 janvier 2023, l’opéra propose à ses spectateurs de découvrir un autre médium pour se familiariser avec l’art lyrique : un jeu vidéo nommé “Crescendo” produit en collaboration avec l’école ARTFX par neuf étudiants en 4ème année.

Le saviez-vous :

Si vous avez déjà possédé une console NES, le jeu Super Mario 1 ne vous est pas inconnu. Chaque fin de monde, du 1 au 8, se termine de la même manière, un champignon vous dit une fois le boss final vaincu : “Thank you Mario but our princess is in another castle” en français, “Merci Mario, mais la princesse est dans un autre château ». Ici le joueur n’incarne pas Mario, plombier à la casquette rouge, mais bien Tamino, héros en quête de sa princesse Peac… Pamina !

À lire également : La page consacrée à La Flûte Enchantée d'olyrix.com
Crescendo, le nouveau format fun et familial pour découvrir l’univers de la Flûte Enchantée
Jeu opératique ou opéra didactique ?

Ce jeu est à l’image d’un plateformer Mario avec des textures 3D en plus (jeu consistant à faire sauter son personnage de plateforme en plateforme sans le faire tomber dans le vide ni toucher d’ennemis). Son principe est simple : incarner Tamino pour aller sauver Pamina à l’aide de sa flûte enchantée et spoiler alert : le boss final n’est autre que la Reine de la Nuit. Pas de réelle difficulté puisque le jeu doit pouvoir rester accessible au plus grand nombre, donc pas de stress puisque : pas de points de vie, pas de game over et pas de puzzles impossible non plus !

Paysage visuel et musical

Trois tableaux sont proposés au joueur, dans lesquels il se familiarise aux contrôles et mécaniques du jeu avant d’affronter la détestable Reine de la nuit. Chaque niveau est accompagné d’un des airs de l’opéra, de celui de Tamino en passant par l’impossible “Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen” de la boss finale. Le thème du jour et de la nuit est central puisque le premier tableau se passe en journée, puis progresse peu à peu vers la nuit noire en grimpant la tour à l’image d’une musique jouée “Crescendo” ! La flûte est elle aussi présente, outil indispensable pour progresser dans l’aventure : il faudra devenir musicien un court instant pour souffler des notes tantôt jaunes, tantôt bleues pour débloquer des passages et déplacer des plateformes afin d’avancer. On retrouve dans ce jeu ton pastel un bel hommage à l’œuvre de Mozart et à la croisée des formes artistiques qui doit certainement, s’il regarde de tout là-haut, se demander dans quels prochains médias se retrouvera son opéra !

Le teaser de la production de la Flûte Enchantée qu’accompagne le jeu vidéo
- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

Le flux Twitter n’est pas disponible pour le moment.