AccueilSpectaclesComptes-rendus de spectacles - InstrumentalSonoro Quartet à Bozar, tissage à cordes sensibles

Sonoro Quartet à Bozar, tissage à cordes sensibles

CONCERT – Le jeune quatuor à cordes Sonoro se produit sur la scène de BOZAR qui l’a élu « Rising Star» auprès de l’European Concert Hall Organisation. En concert matinal et dominical, l’ensemble propose au public belge un programme composé d’œuvres de Seán Doherty, Guillaume Lekeu, Felix Mendelssohn et une pièce d’hommage à l’ensemble écrite par Annelies Van Parys.

Stars en Echo

Fondé en 2019, le Quatuor Sonoro s’est imposé comme l’un des jeunes quatuors à cordes à suivre. Composé des violons de Sarah Jégou-Sageman et Jeroen De Beer, de l’altiste Seamus Hickey et du violoncelliste Léo Guiguen, la complicité est apparente et l’identité de quatuor est solide.

Chaque année, l’Organisation européenne des salles de concert (ECHO) sélectionne un groupe d’artistes exceptionnels pour devenir ses étoiles montantes. Les Rising Stars sélectionnés reçoivent un soutien au développement professionnel et effectuent une tournée de concerts dans les salles du réseau ECHO. Les favoris de Bozar présentent en première de tournée un programme intense et profond, associant deux œuvres du 19e siècle à des compositions récentes.

Durant cette saison 23-24, le quatuor se lance dans une tournée européenne avec des destinations telles que la Belgique pour départ, les Pays-Bas, la Suisse, l’Allemagne, la Hongrie et l’Irlande. Actuellement, le quatuor étudie à la Dutch String Quartet Academy (NSKA) à Amsterdam, ce qui ne l’empêche pas d’occuper une place particulière sur la scène des cordes belges.

À lire également : La ligne claire des Modigliani
Les morts du passé

Ouvrant le récital sur la composition contemporaine de Seán Doherty, Devil’s Dream (2015), le ton est donné. Tirant les cordes, le son granuleux et rocheux se fait entendre, appel à décoller de Bruxelles vers les landes écossaises. Basculant dans les plaines argentées et humides de l’Irlande, les cordes sonnent le vent qui tire sur les corps solitaires. Le compositeur l’assure lui-même, c’est dans un style Donegal, tourné vers « l’extérieur, de l’autre côté de la mer, vers l’Écosse et la Nouvelle-Écosse » qu’il écrit la ligne pour les violons.
Le Donegal est agressif, entraînant et sans fioriture, les mélodies sont aussi dépouillées que la lande, l’archet aussi tranchant que les falaises. Hommage à son professeur, le violoniste James Byrne, décédé en retour de promenade, Le Rêve du Diable de Seán Doherty figure une danse macabre lente et lancinante.

La musique de Sean Doherty est à découvrir sur le site de l'artiste
Cigales du Japon

Autre pièce contemporaine présentée par l’ensemble, Tsunami de Annelies Van Parys (2023) a été écrite pour le Sonoro Quarter, présentée devant le regard complexe de la compositrice.
Lors d’un voyage au Japon l’année dernière, la compositrice a été frappée par le chant des cigales, leur rythme et le puissant déferlement de sonorités saturantes. Essayant de rendre cet effet par mimétisme, il semblait évident pour la compositrice d’écrire pour un quatuor à cordes. Fait du hasard, elle reçu peu de temps après ce voyage une commande du Sonoro Quartet. Annelies Van Parys s’est donc attelé à l’écriture, convaincue que l’ensemble serait à même de produire ce tsunami, non pas d’eau mais de cigales.

Annelies Van Parys © Trui Hanoulle

Le morceau est présenté pour la deuxième fois seulement devant un public, première fois pour la Belgique. Le résultat est surprenant, acide, strident et étiré. Figurant la densité des cigales, le quatuor s’agite en vagues sonores, les archers à la manière de pattes agiles sautant aux dessus des instruments. Le grand corps de la cigale respire en Sonoro Quarter.

Complice, l’ensemble réussit à charmer l’auditoire, complétant le programme par des opus plus classiques, comme un cantate de Guillaume Lekeu (Molto adagio sempre cantante doloroso) et enfin le Quatuor à cordes en fa mineur, op. 80 (1847) de Felix Mendelssohn-Bartholdy. L’ensemble s’impose, organique, furieux et généreux, autour d’un programme sombre et pertinent. Bonne route au quatuor Sonoro qui démarre une tournée européenne !

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]