AccueilUncategorizedApollo 5 : Arcachon mise sur l'orbite

Apollo 5 : Arcachon mise sur l’orbite

FESTIVAL – On l’a appris un jeudi soir d’avril à Arcachon, entre deux averses, à la fin du festival de Musique de chambre annuel qui s’y tient : le Royaume-Uni a un programme spatial ! Les Apollo 5, quintette vocal issu de la galaxie Voces 8 a satellisé les grands hits de la pop Rennaissance et les madrigaux d’Elton John. À moins que ça soit l’inverse…

Dans l’univers du chant choral, il y a tout un tas d’amas : de la plus vaporeuse chorale de quartier dont les répétitions sont surtout l’occasion de déboucher une bonne bouteille hebdomadaire, aux grands chœurs nationaux qui offre ses accords pléthoriques aux grands messes des cérémonies républicaines, religieuses ou sportives (chacune ayant quelque chose de sacré). Et puis, il y a d’autres mondes, plus riches et un poil moins cliché.

Sur la planète florissante du chant choral anglais et son millénaire Westminster Cathedral Choir, un continent fait office de safe space, de havre paisible où coexistent toutes les expressions de la musique polyphonique : Voce 8. Un groupe de huit chanteurs, un par voix, un par pupitre qui a trouvé la bonne combine pour faire le tour de monde, et jouer partout leur musique. La tectonique de la vie a fait qu’un beau jour, un bout de ce continent s’est détaché, pour former un quintette, encore plus mobile et volatile : Apollo 5.

© Chris Visticot

C’est cette échappée bien belle qui est passée par Arcachon un beau jour de printemps, pour raconter son voyage dans l’Histoire de la Musique. Des standards de la Renaissance, à la noblesse bien établie, à ceux d’un jazz encanaillé d’une esthétique barber shop qui autorise clins d’œil coquins et vannes musicales, Apollo 5 est une bouffée d’air pur dans le ciel d’un festival de Musique de Chambre qui cette année a joué la carte du prestige made in France, de Gauthier Capuçon à Jonathan Fournel, en passant par la jeune prodige Arielle Beck, qui tous sont allé faire un tour du côté du bassin.

À lire également : Voces8 : vers l’infini et bien au-delà

Pas chiche, la programmation a donc fait venir ses cousins anglais, pour une soirée en compagnie de 5 garçons et filles dans le vent, lancés dans la conquête de l’espace sonore des salles de concerts du monde entier. Plutôt classe pour l’Olympia d’Arcachon, qui pense donc sérieusement à une reconversion en station de lancement pour un programme spatial dont on aimerait voir revenir ces astronautes du micro !

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]