AccueilÀ l'écranAlexandre Tharaud se fait une toile !

Alexandre Tharaud se fait une toile !

ENTRETIEN – Après Chopin, Rameau, Bach, Schubert, Poulenc, le nouvel enregistrement d’Alexandre Tharaud, paru le 21 octobre, est un hommage aux compositeurs… de Cinéma ! C’est d’ailleurs le titre de cet album, présenté comme une compilation des films de la vie du pianiste français. En 53 ans, il y a de quoi faire…

La sortie du disque fut l’occasion pour nous d’échanger sur cet attachement nouveau au répertoire de musiques de films, et sur la notion de répertoire. Voici donc notre format “3 questions à Alexandre Tharaud”.

Vous êtes un pianiste sérieux, vous enregistrez Cinéma avec un orchestre sérieux (l’orchestre de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, dirigé par Antonio Pappano) : est-ce à dire que la musique de film est devenue un genre sérieux ?

Je ne sais pas ce que veut dire la musique sérieuse. Mais je comprends bien le sens de votre question… Ce qui est sûr, c’est qu’il y a de mon côté l’envie de participer à cet élan qu’on retrouve chez mes collègues (Yo yo Ma, Anne-Sophie Mutter) de jouer le répertoire du cinéma, en prenant les mêmes moyens que l’on emploie pour enregistrer la musique classique habituelle.

C’est un moyen de remercier les compositeurs de leur vivant, car ils sont tous des musiciens de grand talent, et de formidables orchestrateurs. Il ne faut pas oublier qu’ils ont été piétinés toute leur vie par le milieu classique, surtout ceux des années 60. Quand j’étais enfant je jouais Michel Legrand, mais je ne le disais pas, par peur de me faire moquer de moi.

Votre travail servira donc à faire rentrer leurs œuvres au “répertoire”, comme on dit ?

Pas que mon travail ! Il y a aujourd’hui beaucoup de gens qui s’intéressent à la musique de films. Des interprètes, mais aussi des arrangeurs, comme Dimitri Soudoplatoff, qui a fait de quelques titres de mon album de véritables petits concertos pour piano et orchestre. 

Le problème que l’on rencontre aujourd’hui – et c’est tout l’enjeu de jouer ces musiques du vivant de leurs auteurs – c’est aussi l’édition des partitions. A l’époque, les compositeurs ne pensaient même pas que les partitions seraient rejouées après l’enregistrement des bandes-son. Philippe Sarde a ainsi perdu un nombre incalculable de partitions. Nous, interprètes, avons un devoir de vigilance envers, pour faire en sorte que la musique soit accessible. La jouer, l’enregistrer, c’est aussi la faire vivre. En susciter le désir chez le public, mais aussi chez les générations d’interprètes qui suivront. Si c’est cela “faire entrer au répertoire”, alors oui, on peut dire que c’est notre mission.

À lire également : Notre entretien avec Diego Navarro, compositeur de musiques de films
Le disque affiche 51 titres. Pourquoi avoir choisi d’y mettre à la fois Le Mépris et Star Wars, les films de Belmondo et La La Land ?

Le choix a été très difficile. C’est d’ailleurs peut-être pour ça qu’il y a autant de morceaux ! Ce ne sont que des compositeurs que j’aime énormément, mais il a fallu procéder par filtre. Je n’ai pris que des films de mon vivant, dont la sortie a traversé ma vie. Certains sont des incontournables que le grand public attend, comme Amélie Poulain par exemple, un grand classique des pianistes amateurs. Mais la grande majorité sont des pièces que j’ai voulu enregistrer depuis longtemps, comme Été 42.

Au début de cette pièce, il y a comme un geste d’improvisation de ma part, à partir du thème célébrissime de Michel Legrand, puis un vent d’orchestre qui reprend et emporte tout. C’est ça pour moi le cinéma : une chose intime qui nous emporte dans un grand océan d’émotion… 

Cinéma, par Alexandre Tharaud est sorti le 21 octobre chez Erato – Warner Classics

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

Le flux Twitter n’est pas disponible pour le moment.