AccueilA la UneSortez vos mouchoirs ! Lamentations italiennes aux Hospices de Beaune

Sortez vos mouchoirs ! Lamentations italiennes aux Hospices de Beaune

FESTIVAL – Eva Zaïcik est rejointe dans la “Salle des Pôvres” par Les Épopées de Stéphane Fuget pour un récital de lamenti italiens du XVIIe siècle.

La voix d’Eva Zaïcik était l’un des rares plaisirs d’une production controversée d’Armide de Lully à Dijon en avril. Elle revient en Côte d’Or avec un récital de complaintes italiennes de la première moitié du XVIIe siècle. 

Rogier van der Weyden – Polyptyque du Jugement dernier, réalisé pour l’Hôtel-Dieu de Beaune et dont l’original a été déplacé en 1975 pour conservation, depuis l’autel en la chapelle où il veillait sur les pauvres malades, vers une salle aménagée et climatisée du musée
Lacrimosal

Sur les huit pièces chantées par Eva Zaïcik, six sont de véritables crises de larmes : des sanglots musicaux interminables résonnant dans la Salle des Pôvres de l’Hospice de Beaune, avec la soliste sous le jubé et la basse continue qui l’accompagnait, derrière elle dans le sanctuaire. D’autant que ce concert a donc lieu devant une reproduction du retable du milieu du XVe siècle de Rogier van der Weyden : Le Jugement dernier – une toile de fond (quoiqu’en bois mais faite pour ce lieu) appropriée pour ce concert de lamenti de Monteverdi, Sances, Merula et deux œuvres de Barbara Strozzi.

Eva Zaïcik s’est notamment fait connaître avec le fameux Lamento de Didon
Continuo discontinu

Ce récital risquait ainsi de s’effondrer en une litanie de pièces de plus en plus larmoyantes, mais cet inventaire du chagrin s’est vu heureusement médiatisé par des pièces instrumentales des membres du groupe de continuo : Mathias Ferré (basse de viole), Massimo Moscardo (théorbe) et Stéphane Fuget (claviers). La quatrième membre du groupe de continuo, Marina Bonetti (harpe) a offert la sensibilité de son accompagnement (lorsqu’on le lui permettait). La direction de Fuget ne semblait en effet pas faire confiance à la musicalité de ses collègues qui entendaient pourtant suffisamment bien Eva Zaïcik pour l’accompagner avec sympathie et empathie, sans l’intervention d’incessants gestes de la main depuis le clavier. À certains endroits, c’est la chanteuse elle-même qui aura manqué d’espace suffisant pour développer sa musicalité.

EVa ! Laisse couler mes larmes

Mais le spectacle de concert, ce fut Eva Zaïcik elle-même. Même dans cette Salle des Pôvres, longue (et mince comme son nom l’indique), mais sans doute davantage de près que de loin, sa voix souple associe une large tessiture à un contrôle tout simplement magnifique de la couleur vocale et de l’articulation. D’autant qu’elle y ajoute des changements dynamiques à couper le souffle – malheureusement atténués par quelques figures trop compliquées de la basse continue. Mais elle a superbement su rendre l’affetto des lamentations avec une grâce et un contrôle qui font vivement pâmer l’auditoire et cruellement pâlir la « performance » théâtrale de certains membres du continuo. Tant pis, et sans perdre de temps à verser sur eux des larmes de crocodiles, elle donne son meilleur dans les deux œuvres extraites de la musique de scène de CavalliIl Giasone et Xerxès.

Eva Zaïcik pêche aussi le sel des larmes dans des pays lointains

Le concert a été bien accueilli et le public enthousiaste récompensé par une autre complainte – tirée de l’Egisto de Cavalli. Dans un moment vraiment poignant, Eva Zaïcik a reconnu sa dette envers la soprano Claire Lefilliâtre en l’invitant à monter sur scène pour « Pulchra es« , tiré des Vêpres (1610) de Monteverdi. De quoi faire pleurer les spectateurs qui ne l’auraient pas encore fait jusque là.

Retrouvez également Eva Zaïcik sur la route des Festivals donc dans notre Carte-Guide 2023 : au Festival Musique & Mémoire et à Ambronay
- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]