AccueilÀ l'écranA l'écran - InstrumentalRetro-gaming : l'orchestre aux manettes

Retro-gaming : l’orchestre aux manettes

JEUX VIDÉO – Astuce pour séduire un nouveau public ? Entrée au répertoire des tubes du genre ? L’Opéra National de Bordeaux a fait naître un petit nouveau dans sa saison cette année. Rétro Gaming, un concert symphonique d’un nouveau genre, où le public est aux manettes…

Vous vous souvenez ce jour de Noël 1987, ou vous ouvriez vos cadeaux, après avoir tanné vos parents pendant des mois pour avoir à la maison la même console que votre copain Marc, chez qui vous aviez passé le week-end ? La NES, enfin… Cette année là, le tube des fêtes de fin d’année était cathodique, les 8 bit du Nintendo Entertainment System crachant toutes les vacances les mélodies qui accompagnaient les aventures de Link, Mario et Donkey Kong.

Dépoussiérer la cartouche

Depuis, on a fait du chemin. La musique de jeux vidéo est devenu un genre à part entière, avec des moyens techniques qui permettent d’en faire des oeuvres taille patron et des orchestre spécialisés capables d’enregistrer les nappes sonores et les nouveaux thèmes iconique des grosses productions. Mais certains d’entre nous sont encore nostalgiques du Noël 1987. On a toujours dans un carton les vieilles cartouches prêtes à jouer, moyennant qu’on souffle la poussière dans la fente. Le Rétro Gaming ça s’appelle. Comprenez : les quarantenaires qui n’ont pas abandonné leur âme d’enfant. Et c’est une sacrée mode…

Découvrez ici nos chroniques jeux vidéos
Les doigts dans la prise (péritel)

L’Opéra National de Bordeaux a décidé de donner dans la mode cette année, avec un concert symphonique où l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine jouerait les mélodies synthétiques des jeux légendaires (Super Mario, The Legend of Zelda, Tetris, Sonic…) dans des arrangements réalisés spécialement pour l’occasion, pendant que, sur scène aussi, des membres du public tirés au sort viendraient jouer sur le canapé installé côté jardin. Leur performance étant retransmise sur écran géant derrière l’orchestre. Sur le papier, c’est du très très sexy… Et en plus, ça marche ! Les arrangements sont vraiment bien faits, dirigés de main de maître par Anna von Wiehler, la nouvelle chef assistante de l’Opéra de Bordeaux, elle aussi juste assez âgée pour être gameuse elle-même.

Au doigt mouillé, le public en salle ne dépasse pas les 40 ans de moyenne. Ils sont donc chauds-bouillants, et applaudissent autant les performances de l’orchestre (mention spéciale pour le solo vibrant de Mathieu Arama au violon, dans le légendaire thème de Tetris) que celles des joueurs ! Des « Wouaaah » quand les petites briques verticales font disparaître trois lignes d’un coup, des « Ooooooh » quand Mario tombe tête la première dans le vide : ambiance de compétition E-Sport à l’auditorium de Bordeaux…

Continue ?

Alors, est-ce que ce concert est un gadget ? Oui, à 100%. Les « oeuvres » jouées ne sont pas incroyablement raffinées, la qualité du show proposé n’est évidemment pas la même qu’un programme symphonique habituel. Sorti des thèmes répétés quatre ou cinq fois jusqu’à une cadence finale qui annonce le « Game Over », ça ne développe pas autant de trésors qu’une 5e de Mahler.

Mais est-ce que c’est mal ? Absolument pas. On passe ces deux heures de spectacle sans jamais s’ennuyer, en compagnie de semblables animés de la même passion et de la même nostalgie. On rigole, on vibre dès les première notes joyeuses du thème de Super Mario, dès le lancement épique du vent de violons qui ouvre The Legend of Zelda. On se rend compte aussi que, sur le synthé d’une console de salon ou dans les trois dimensions de l’orchestre symphonique, la musique a toujours le même pouvoir magique sur nous. Elle donne une seconde vie à l’enfant qui joue en nous, et rallume les mêmes étoiles qui brillaient dans ses yeux, ce jour de Noël 1987…

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]