AccueilA la UneLe décalé, un art... florissant !

Le décalé, un art… florissant !

COMPTE-RENDU – Le 4 novembre dernier, les Arts Florissants retrouvaient leurs quartiers d’hiver, à la Philharmonie de Paris, pour un spectacle, Molière et ses musiques, tout à fait réjouissant. En voici une critique, dans la langue du grand Poquelin s’il vous plait…

Pratiquer le décalé n’est point chose aisée.
Le risque n’est-il pas grand de trahir le propos,
Voire de gâcher l’ouvrage, pour qui tâche d’en faire trop ?
Mais quand le ton est juste, c’est succès assuré !

Voyons si les Arts Flos, de retour à Paris,
Pour leur séjour d’hiver en la Philharmonie,
D’un feu audacieux les marrons ont tiré,
Après leur bel été vendéen à Thiré.

Quid de leur spectacle, « Molière et ses musiques » ?
Ont-ils su réunir, en un tout unifié,
Musique, danse et récit, sans qu’il y ait de hic,
Seulement du plaisir et de la franche gaieté ?

La réponse est directe : c’est un oui sans conteste,
Tant les trouvailles scéniques, l’engagement des artistes,
Les fins anachronismes des protagonistes
Et l’entrain de Christie en sont le manifeste.

Les célébrations de l’Année Molière se poursuivent en France jusqu’au 15 janvier 2023
Marie-Ange Petit (percussions), Sébastien Marcq (flûtes)
Spectacle Molière et ses musiques

Ensemble vocal et instrumental des Arts Florissants
Direction musicale, William Christie
Chorégraphie, Hubert Hazebroucq – Compagnie Les Corps Eloquents
Dramaturgie, Vincent Boussard
Mise en espace, Marie Lambert Le Bihan
Comédien, Stéphane Facco
Emmanuelle De Negri, dessus
Claire Debono, dessus
Cyril Auvity, haute-contre
Marc Mauillon, basse-taille
Cyril Costanzo, bass

Programme

Jean-Baptiste Lully – Georges Dandin
Marc-Antoine Charpentier – Le Malade imaginaire
Jean-Baptiste Lully – La pastorale comique, LWV 33
Jean-Baptiste Lully- Le Bourgeois Gentilhomme
Jean-Baptiste Lully Le Mariage Forcé
Marc-Antoine Charpentier – Intermèdes nouveaux du Mariage forcé, H.494
Jean-Baptiste Lully- Monsieur de Pourceaugnac
Jean-Baptiste Lully Les Amants magnifiques, LWV 42

À lire également : Plaisants fâcheux à la Maison de la Radio et de la Musique
- Espace publicitaire -
Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]