AccueilA la UneLe Consort à Venise : embarquement immédiat !

Le Consort à Venise : embarquement immédiat !

CONCERT – Le dimanche 4 juin, l’Auditorium de Radio France s’est paré des couleurs chatoyantes de la musique baroque. L’ensemble Le Consort, dirigé par le talentueux Justin Taylor, a offert au public une expérience musicale fascinante, en interprétant un programme riche en œuvres de grands maîtres baroques, avec une emphase sur les compositions d’Antonio Vivaldi et d’Arcangelo Corelli.

Baroque et allégresse

Le concert commence avec le « Concerto grosso, opus 6 n° 4 » d’Arcangelo Corelli, un exemple éclatant du style concerto grosso, mettant en valeur l’interaction entre un petit groupe de solistes et l’ensemble orchestral. Ensuite, les mélodies entrelacées des violons prennent le devant de la scène avec le « Concerto pour deux violons en sol mineur RV 578a » d’Antonio Vivaldi. Les virtuoses Patrick Cohen Akénine, Sophie de Bardonèche, Théotime Langlois de Swarte et Evgeny Sviridov envoûtent l’audience avec une performance des plus énergiques et passionnées.

Le « Concerto pour violon en ut majeur RV 171 » de Vivaldi transporte ensuite les spectateurs dans un monde de douceur et de lyrisme, avec des mélodies qui s’élèvent et remplissent la salle de leur charme délicat. Le « Concerto grosso en sol majeur, opus 8 n° 5 » de Giuseppe Torelli apporte une touche de légèreté et d’allégresse, avec des mouvements joyeux et des échanges vifs entre les solistes et l’ensemble.

Voilà de quoi sont capables les musiciens du Consort…
Faire mentir Stravinsky

La touche d’originalité du spectacle survient lors de l’annonce de Justin Taylor : voulant faire mentir Stravinsky qui exprimait des critiques envers la musique de Vilvaldi dans laquelle il percevait comme une certaine répétitivité, il retranscrit la pièce normalement pour violon pour le clavecin, prenant ainsi le relais avec une transcription de l’opéra « La Stravaganza, opus 4 n° 4 ». Les doigts agiles de Justin Taylor font danser les touches, créant des harmonies vives et enjouées. Enfin, le concert se conclut en apothéose avec le « Concerto pour quatre violons en si mineur RV 580 » de Vivaldi. Les quatre violonistes talentueux rivalisent d’adresse et d’expressivité, créant une symphonie de voix virtuoses.

À lire également : Le Consort, aux Invalides comme dans leur salon
“Lux musica una”

Le Consort, avec sa complicité musicale évidente, offre une performance remarquable, transportant le public dans un univers baroque vibrant de passion et de virtuosité. Les musiciens Patrick Cohen Akénine, Sophie de Bardonèche, Théotime Langlois de Swarte, Evgeny Sviridov, Christophe Coin et Hanna Salzenstein brillent de leur talent individuel tout en se fondant harmonieusement dans l’ensemble.

Ce dernier voyage baroque dans ce triptyque (et ces trois concerts du 2 au 4 juin dédié à Vivaldi), dirigés avec brio par Justin Taylor, comble les amateurs de musique baroque et rappelle la beauté intemporelle de cette période. Le public emporté par les sonorités envoûtantes et les performances magistrales de l’ensemble Le Consort, se laisse charmer, le temps d’une après-midi musicale mémorable à l’Auditorium de Radio France.

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]