AccueilA la UneWilliam Byrd, tout ouïe

William Byrd, tout ouïe

FESTIVAL – Pour sa 45ème édition, le festival de Sablé fait la part belle à la musique anglaise de l’époque élisabéthaine. Tout d’abord avec le chœur a cappella Vox Luminis proposant des œuvres sacrées de Tallis, le Banquet Céleste optant pour les odes Royales de Purcell alors que l’ensemble Près de votre oreille dirigé par Robin Pharo rend un hommage à William Byrd dans un concert intitulé a Byrd celebration.

Jusqu’aux oreilles du roi (Charles III ?)

Les mélomanes et fidèles amateurs de la série The Crown ont certainement suivi tout ouïe la cérémonie du couronnement du roi Charles III, le 6 mai de cette année. Dans la Play List royale, le tube absolu reste Zadok the priest de Haendel tout comme Pump and circonstance d’Elgar pour la sortie du roi. Parmi les autres compositeurs choisis figure notamment William Byrd. Lorsque le roi prit place dans l’abbaye de Westminster, le chœur entonna le Gloria de la Missa à 4 voix de ce compositeur dans le plus parfait esprit œcuménique pour introniser un souverain chef de l’église anglicane. Curieux destin pour ce compositeur catholique dont les œuvres étaient jouées de façon plus ou moins secrète dans le cottage d’un lord au fin fond de la campagne anglaise ! 

Hasard ou pas, Robin Pharo a choisi de construire son concert autour de cette messe pour un concert hommage célébrant les 400 ans de la mort de son auteur, William Byrd. 

La messe de couronnement du roi Charles III, au son de Byrd © Sky
L’oreille du cœur pour célébrer Byrd

En fin connaisseur, Robin Pharo a élaboré un programme varié, à la fois profane et sacré afin de dévoiler plusieurs facettes de ce compositeur. Le concert s’articule autour de la messe et de pièces instrumentales écrites pour un ensemble de violes de gambe qui partagent un destin, qui ont le même sort d’où leur nom : consort de violes. Certaines pièces associent instruments et voix et sont appelés Song consort.

Le virginal, sorte de clavecin horizontal. Ou de Synthé archaïque, au choix… © Collection du Musée de la Musique, Paris

Le virginal, instrument également populaire en Angleterre n’est pas oublié mettant en valeur l’évolution de l’écriture musicale à cette époque charnière, s’éloignant de la science du contrepoint portée à son apogée dans la messe. L’ensemble « Près de votre oreille » offre ainsi une lecture intime et sensible des œuvres de ce compositeur lui redonnant ainsi ses lettres de noblesse dans l’évolution de la musique occidentale, à la charnière entre Renaissance et Baroque.  

L’oreille aux aguets 

L’interprétation de ce répertoire exige un esprit collégial, une complémentarité entre musiciens et chanteurs pour assurer une connexion (aussi bien à l’intérieur du groupe qu’au niveau de l’ensemble), une respiration commune et ainsi toujours être à l’écoute des autres pour restituer la complexité de l’écriture contrapuntique. Sous l’archet du dessus de viole de  Robin Pharo, phrasé et articulations respirent pour assurer la mélodie. Les trois  autres gambistes déploient un son soyeux en demi-teinte mais nuancé faisant ainsi preuve d’une belle symbiose entre eux.

Une grande homogénéité règne chez les musiciens, qu’on perçoit moins dans le quatuor vocal : les uns prennent un peu trop de place, font un peu la sourde oreille à d’autres qui la jouent fair-play et cherchent à s’adapter… Quand les ensembles varient, on retrouve un peu de la belle écoute qui doit régner dans un ensemble qui met l’oreille au coeur de son projet ! La plupart des morceaux de la messe sont accompagnés avec netteté et précision au seul virginal joué par Ronan Khalil. 

Tout au long du concert, l’ensemble Près de votre oreille restitue avec érudition ce répertoire un tant soit peu austère, sans grands effets dramatiques. L’atmosphère est presque crépusculaire : on ne s’enflamme pas dans l’église de Brûlon, mais c’est cependant un public nombreux et fin connaisseur qui applaudit les musiciens… avec ardeur.

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]