AccueilInterviewsInterviews - InstrumentalVictoires de la Musique Classique : 3 questions à Nour Ayadi

Victoires de la Musique Classique : 3 questions à Nour Ayadi

ENTRETIEN – Elles sont trois, pour une récompense. Nommées dans la catégorie « Révélation instrumentale », Élise Bertrand, Nour Ayadi et Salomé Gasselin sont de jeunes musiciennes. Elles représentent la nouvelle génération qui regarde devant, vers l’avenir de notre musique. Trois personnalités à découvrir, avant de les voir à la télé le 29 février !

Vous êtes nommée en tant que « Révélation ». Qu’est-ce que vous voulez révéler au public ?

C’est une émission et une soirée vue par un grand public qui ne me connaît pas forcément. J’ai fait mes preuves et on déjà entendu parler de moi, mais je veux faire découvrir mon art, mon identité. Plus j’avance, plus les choix artistiques sont en alignement avec qui je suis en tant que personne. Ce que je veux révéler, ce soir comme à chaque fois que je monte sur scène, c’est l’authenticité de ma personne, de ma démarche. Selon moi, ça passe par trois vecteurs : être honnête avec le public, honnête avec la musique et honnête avec soi. Quand je réussis un concert, c’est que je sens que j’ai réussi à cocher ces trois cases. Il y a tellement de bons musiciens aujourd’hui que je crois que ce qui nous distingue c’est notre énergie, ce qui se dégage de nous sur scène.

Quelle musique aimez-vous ? Un compositeur, une compositrice ?

Il y a celle que j’aime écouter, et celle que j’aime jouer. Celle que je comprends le mieux en tout cas. Moi, c’est le répertoire des clavecinistes baroques (Rameau, Couperin) et les romantiques allemands (Schumann, Brahms), et j’adore découvrir de nouvelles pièces de compositeurs actuels avec qui j’ai travaillé. J’ai fait des études à Sciences Po, ce qui m’a rendue curieuse à des domaines différents, et m’a appris à ne jamais me restreindre à un seul type de mode d’expression. Ça correspond assez bien à mon caractère, et c’est ce que j’ai voulu faire par exemple avec mon disque en miroir Schumann-Poulenc.

Que représente cette nomination pour vous ?

C’est un aboutissement. Pour moi, qui suis arrivée à 17 ans en France, cette nomination fait culminer toutes ces années de travail, c’est une grande reconnaissance. C’est assez différent d’un concours, où on se présente de soi-même devant un jury pour obtenir un prix. Là on est choisi parmi tant d’autres, je suis très honorée !

© Anne-Sophie Bielawski
- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]