AccueilDisquesDisques - InstrumentalNatures, de David Chaillou : Rêveries d'un promeneur solitaire ?

Natures, de David Chaillou : Rêveries d’un promeneur solitaire ?

CD – Le compositeur David Chaillou vient de publier un album monographique, Natures, avec le label Genuin. Magnifiquement interprété par des musiciens de renom (la pianiste Laura Mikkola ou encore le violoncelliste Christophe Pantillon), il est la preuve qu’une intensité douce mais constante peut être entêtante.

Natures, du compositeur David Chaillou, est une déambulation onirique et fantasmée au sein d’une journée d’un compositeur de notre temps. S’y croisent des rêveries mélancoliques, des aspirations romantiques, de l’écoute attentive ou encore des amitiés fidèles. Il a été enregistré entre Paris et Vienne par une petite équipe d’interprètes : la pianiste finlandaise Laura Mikkola, qui vit à Paris, le violoncelliste suisse Christophe Pantillon, établi à Vienne, le quatuor Aron, également viennois, et les deux percussionnistes français Morgan Laplace Mermoud et Pierre Tomassi.

Introduit par l’énergie jaillissante de Vita Nova, pour quatuor à cordes :

David CHAILLOU – Vita nova, quatuor Aron

…il se referme avec l’univers nocturne de Barque, qui entrecroise stances au piano (jouées au clavier mais également directement sur les cordes), léger jeu de cloches tintinnabulant et chants d’oiseaux, empruntés à la sonothèque du Museum d’histoire naturelle de Paris :

David CHAILLOU – Barque, Laura Mikkola (piano)

Au cours de ce voyage, un hommage est rendu aux paysages musicaux de Sibelius (Au piano de Sibelius), à l’univers de l’égyptologue Champollion (Hieroglyphs et Le tombeau de Champollion) et aux oiseaux (L’oiseau, belle pièce pour violoncelle solo, ou encore Forêt, pour piano, percussions et chants d’oiseaux). L’aspect introspectif et contemplatif de l’album trouve son point culminant avec la pièce Désert. Interprétée par Laura Mikkola directement sur les cordes du piano, avec les cordes laissées libres de vibrer, grâce à un blocage des pédales, sa douce lenteur tellurique est assez magnétique :

David CHAILLOU – Désert, Laura Mikkola (piano)

L’écoute de ce disque procure une étrange sensation d’épuration intérieure, qui viendrait nous désintoxiquer des remous et trépidations du monde extérieur. À réécouter sans modération !

Pourquoi on aime ?
  • Pour le langage musical de David Chaillou, poétique, incantatoire, intime et présent
  • Pour la qualité d’exécution musicale par des interprètes investis
  • Pour le soin porté au travail du son, à mettre au crédit des designers sonores Andreas Schwerer, Wolfgang Steininger et Christophe Hauser
  • Pour la cure de pureté qu’il procure
C’est pour qui ?
  • Ceux qui aiment voyager depuis leur fauteuil et découvrir des rivages inconnus
  • Ceux qui rêvent d’un monde meilleur
  • Ceux qui douteraient que, derrière les forces obscurantistes, il existe encore une lumière douce et sûre
Vous aimerez aussi
- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]