AccueilA la UneLa playlist du clarinettiste Joë Christophe

La playlist du clarinettiste Joë Christophe

PLAYLIST –  Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont nommés aux Victoire de la Musique Classique ! Les révélations instrumentales 2023 se révèlent à nous dans trois playlist, à découvrir ce mois-ci. Après l’accordéoniste Théo Ould et le violoncelliste Aurélien Pascal, c’est au tour du clarinettiste Joë Christophe de se prêter au jeu de la playlist.

Une playlist à retrouver sur Spotify et notre chaîne YouTube

Originaire d’un petit village du Nord de la France, Joë Christophe a eu la chance de voir une école de musique ouvrir ses portes à côté de chez lui, avec l’harmonie municipale qui lui prêtait un instrument et lui permettait de rejoindre ses rangs. Il avait alors 5/6 ans et voulait faire du trombone, fasciné par ce timbre grave et imposant, et rêvant de faire la sirène des pompiers. Une amie, qui avait choisi la flûte traversière, lui ayant dit qu’il aurait un bras plus long que l’autre s’il choisissait cet instrument -véridique!-, il a préféré sagement se tourner vers la clarinette. Ce d’autant plus qu’un musicien intervenant dans son école avait pu lui montrer qu’on pouvait également faire de magnifiques glissandos à la clarinette.

À 12 ans, il entre au conservatoire de Valenciennes puis à 20 ans au Conservatoire de Paris. En 2019, il remporte le Premier Prix ainsi que 6 prix spéciaux au très prestigieux concours de l’ARD de Munich, le Graal pour les musiciens chambristes européens, ce qui lance définitivement sa carrière d’interprète international.

Mais laissons-lui la parole…

Joë CHRISTOPHE : « Je vous remercie de m’avoir proposé de faire cette playlist, qui me permet de montrer tout ce que cet instrument peut faire, du classique au jazz en passant par la musique traditionnelle. Elle me permet aussi de montrer que les clarinettistes peuvent avoir une longévité incroyable, et qu’il n’est pas rare d’en voir, qui, à 80 ans passés, continuent à monter sur scène, comme Michel Portal ou Giora Feidman. Ce qui est génial aussi, avec ce format de playlist, c’est qu’on a accès, grâce à YouTube, aux concerts live. On peut voir de quels musiciens ces géants de la musique s’entourent, comment ils présentent les morceaux, et aussi leur humilité à s’effacer derrière leurs compagnons de scène.

Benny GOODMAN Septet – North Sea Jazz Festival – 18 juillet 1982

Benny Goodman est évidemment une immense star du jazz. On a cette chance, aujourd’hui encore, grâce à ces vidéos, de la voir en vrai en concert, et de s’inspirer de ce qu’il est. Quand je regarde cette vidéo, je vois une vie entière sur scène, et je me dis que jusqu’à pas d’âge, si on garde la passion, on peut s’entourer de belles personnes et continuer à s’amuser.

Paquito D’RIVERA – Concert au Kennedy Center Concert Hall – 3 avril 2017

Avec Paquito D’Rivera, on a un peu le même profil que Benny Goodman, mais dan un autre style de musique, plus jazz latino. Dans cette captation on ressent l’ambiance dans la salle. De nombreuses références musicales (Mozart mais aussi Chopin) sont présentes.

Giora FEIDMAN – Cully Jazz Festival – 28 juin 2013

Un autre géant de la clarinette, lui aussi en concert, Giora Feidman, pour le répertoire klezmer (musique juive d’Europe centrale). Dès le début, il fait participer le public, dans un grand partage d’émotions. Les sentiments très forts sont sublimés par la clarinette, qui peut rivaliser avec des réactions humaines. C’est la polyvalence de la clarinette qui m’a poussé à rester avec elle. On ne peut pas s’ennuyer avec un instrument qui sait tout faire.

Artie SHAW – Extrait du film Second Chorus et de son Concerto pour clarinette

Encore une fois, je dis merci YouTube de mettre cette vidéo à disposition. On y voit le super jazzman et clarinettiste Artie Shaw interpréter, avec un orchestre de big band, un passage de son concerto pour clarinette, au sein du film Second Chorus. Ce film de 1940 raconte l’histoire de deux trompettistes qui cherchent à percer dans ce milieu, si dur et élitiste, du jazz. J’aime particulièrement la classe incroyable d’Artie Shaw.

Aaron COPLAND – Concerto pour clarinette, orchestre à cordes, harpe et piano, premier mouvement (lent)

Cette vidéo est incroyable. Elle montre Benny Goodman, dédicataire du concerto pour clarinette d’Aaron Copland, l’interpréter, sous la direction… du compositeur lui-même ! Ce concerto est un des grands tubes de la clarinette, aux côtés des concertos de Mozart et Weber. J’ai eu la chance de le jouer déjà 3 ou 4 fois à différents endroits.

HIROMI, I’ve Got Rhythm – Jazz in Marcia – 4 août 2010

Pour ce dernier choix, j’ai eu envie de mettre autre chose et de sortir de la clarinette. J’ai découvert la pianiste de jazz japonaise Hiromi il y a peu. Ce que j’aime le plus chez elle : à quel point elle est en transe quand elle est sur scène, combien elle adore jouer. Ça me rappelle l’immense privilège que c’est de jouer sur scène. Je ne veux à aucun moment perdre cette sensation. »


Le clarinettiste Joë Christophe sera le 21 février à la Brucknerhaus de Linz (Autriche), le 26 février à Ebersberg (Allemagne), le 1er mars en direct de l’Auditorium de Dijon pour les 30e Victoires de la musique classique, le 5 mai au festival de Deauville et le 7 mai au Bodenseefestival, sur le lac de Constance (Allemagne).

Retrouvez toutes ses informations ici

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Vidêos Classykêo

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter

[custom-twitter-feeds]